Comment financer son bilan de compétences ?

Le bilan de compétences est un véritable atout, non seulement pour le travailleur qui souhaite tracer sa trajectoire professionnelle, mais également pour l’employeur qui profite de l’évaluation des capacités de ses salariés pour déterminer le rôle qu’ils pourront jouer au sein de l’entreprise. Puisqu’il s’agit avant d’un projet personnel, le salarié peut disposer de plusieurs types de prise en charge pour la réalisation de son bilan. Il peut se faire avec l’accord de l’employeur ou de manière indépendante selon votre situation.

Financer son bilan de compétences grâce à l’employeur ou soi-même

Il arrive souvent que lors d’un plan de formation, l’employeur prenne l’initiative de soumettre ses salariés à un bilan de compétences, mais seulement avec l’accord de ces derniers. Les frais nécessaires à la démarche seront donc totalement pris en charge par l’employeur ce qui vous évite de cherche un financement. Hors les plans de formation, il est tout à fait possible pour le salarié de solliciter le bilan auprès de son employeur durant l’évaluation annuelle ou lors de l’entretien professionnel.

Cette option peut cependant présenter des désavantages puisque votre bilan de compétences ne peut être réalisé en toute confidentialité. Afin d’explorer en toute liberté toutes les options qui s’offrent à vous, il est possible de financer soi-même son bilan de compétences. Cela vous coutera entre 1 000 à 3 000 euros en moyenne.

Financer son bilan avec des organismes paritaires

Pour financer un bilan de compétences, vous pouvez également vous adresser à des Organismes Paritaires au titre du Congé Individuel de Formation ou OPACIF. Les réseaux à même de prendre en charge la démarche sont les centres de bilan de compétences comme Fongecif, Afdas, Fafsea ou Uniformation dès lors que votre demande est acceptée. Certaines conditions d’ancienneté sont cependant à remplir avant de pouvoir profiter de cet avantage notamment :

– 24 mois d’activité avec 4 mois en CDD (12 mois avant la demande pour les CDD et ex CDD.

– 5 ans d’activité, dont 1 an dans la société actuelle pour les CDI

Financer son bilan de compétences avec Pôle Emploi

Pour les chômeurs et demandeurs d’emploi, il est également possible d’approcher Pôle Emploi. Un conseiller pourra vous assister et étudier avec vous les possibilités de réalisation d’un bilan de compétences. Dans ce cas, la prise en charge des frais relatifs à la démarche sera assurée par l’AIF ou Aide Individuelle à la Formation. Cette solution s’adresse aussi bien aux chômeurs bénéficiant d’une allocation chômage que ceux qui n’en profitent pas.